Retour sur le colloque de l’AEI

« les nouvelles attentes écologiques »

Du vendredi 13 au dimanche 15 avril 2018 a eu lieu le premier colloque de l’Académie pour une Ecologie Intégrale à la Chapelle du Chêne près de Sablé-sur-Sarthe. Environ 200 personnes se sont mises à l’écoute des intervenants qui, répondant à l’appel du pape François (Laudato Si), oeuvrent pour « la sauvegarde de la maison commune ».

Ce fut un colloque d’une grande intensité et d’une grande diversité : « Sauver la planète » par Bertrand Vergely (philosophe, Institut Saint-Serge), « Le corps augmenté, quelle attente ? » par frère François-Frédéric c.s.j. , « Le patrimoine naturel, un enjeu des territoires » par Vincent Vignon (Office du génie écologique),  « Sagesse du sol et rythme du vivant » par Hervé Coves (agronome), « De la terre à la personne » par Tugdual Derville (Courant pour une écologie humaine), « Le lien social au coeur de la question écologique » par Tebaldo Vinciguerra (dicastère pour le service du développement humain intégral)

Ce sont des paysans, éducateurs, théologiens, philosophes, médecins et agronomes, ils sont venus partager un peu de leurs savoirs, de leurs connaissances, de leur sagesse et de leur spritualité au service de l’Homme et de la terre, à un auditoire attentif et très motivé. Voici quelques uns de leurs témoignages (intervenants et participants) .

Que l’écologie ne soit plus seulement un mot mais une démarche concrète prenant toute la personne et son environnement.
Tebaldo Vinciguerra est membre du dicastère pontifical pour le développement intégral, crée par le pape François.
Christine, éco-journaliste
Emmanuelle de Saint Germain au colloque « les nouvelles attentes écologiques » à Notre Dame du Chêne
Marc, des Flandres en Belgique, agriculteur
Laurent, investi dans la perméaculture