Sélectionner une page

Les Peintures du chœur et du transept

LES PEINTURES DU CHOEUR ET DU TRANSEPT

DE LA BASILIQUE

Histoire de Notre-Dame du Chêne

Tout autour du choeur, huit oeuvres picturales représentent les différents évènements qui ont marqué l’histoire de Notre-Dame du Chêne, de l’origine à 1869, lorsque Mgr FILLION, évêque du Mans, fit réaliser la maquette de la future basilique.

Vous en avez ci-dessous un petit aperçu.

Les Amis de la Vierge Marie

Au-dessus des précédents, une série de tableaux représentent les amis de la Vierge Marie. Ils datent de 1901 et ont été réalisés par Benoît BENONI-AURAN (1859-1944), peintre provençal, reconnu au niveau international).

De gauche à droite, ils nous montrent :

– Sainte Marthe et sa tarasque

– Saint Jean l’évangéliste

– Saint Jean-Baptiste

– Sainte Elisabeth (mère de St Jean-Baptiste)

– Saint Joseph, époux de la Très Sainte Vierge Marie

Notre-Dame du Chêne

– Sainte Anne (mère de la Vierge Marie)

– Saint Joachim (père de la Vierge Marie)

– Sainte Marie-Magdeleine

– Saint Lazare (le ressuscité, frère de Marthe et Marie), qui fut le premier évêque de Marseille.

 

Les chapelles du Transept

Chapelle du Sacré-Coeur 

p1000591

1 et 2 :Le peintre Albert MATIGNON réalise en 1897 et 1898 un ensemble de deux tableaux sur le Sacré-Coeur. Le premier est la représentation de  la vision de Sainte Marguerite-Marie Alacoque, et le deuxième est nommé « La France se consacre au Sacré-Coeur en présence de ses glorieux saints patrons » (Ste Jeanne d’Arc, Ste Clothilde, St Rémy et St Louis).

 

3 et 4 :Au-dessus de chaque petit autel, une toile représente des anges : L’un porte une couronne d’épines et des clous, l’autre est porteur d’un calice. Ces toiles, signées MÜLLER, élève de Paul Renouard, datent de 1906.

 

 

 

Chapelle de Saint Josephp1000516

1. « La Sainte Famille en Egypte », par Benoît BENANI-AURAN, réalisée en novembre 1899.

2. » La prière à Nazareth », de la même époque, et également de Benoît BENANI-AURAN;

3 et 4. Deux toiles représentant chacune un ange, l’un portant un lys et l’autre des outils de charpentier,  toutes deux à la louange de Saint Joseph, sont dues au même MÜLLER que celles de la chapelle du Sacré-Coeur.