Le grand orgue de Notre-Dame du Chêne

 

Histoire de notre orgue

L’orgue de la basilique Notre-Dame du Chêne est un instrument tout à fait caractéristique renfermant un potentiel sonore qui le classe dans la famille des orgues dits de transition. Ce sont des orgues qui sont à la charnière entre la période classique et la période romantique. Ils héritent de la tradition des sonorités des orgues français et introduisent les sonorités nouvelles de l’orgue romantique (grande voix céleste, hautbois).

Construit en 1898 par les frères Baldner, agrandi en 1943 par Victor Gonzalès, transformé, baroquisé et doté de compléments lors de deux interventions successives entre 1946 et 1950, l’orgue dénaturé de Notre-Dame du Chêne avait bien besoin, en ce début de troisième millénaire, d’une véritable restauration. Il fallait donner à la basilique un instrument digne du rayonnement spirituel du sanctuaire marial.

 

Ce fut chose faite en 2014, quand Michel GAILLARD, Christophe CAILLEUX et Samuel PINZLER, facteurs d’orgue de la Manufacture d’Orgues Bernard Aubertin, eurent appliqué tout leur art à redonner vie à ce magnifique instrument de la musique sacrée. 

Le 8 décembre 2014, Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, vint bénir l’orgue restauré. Jour de joie et d’émerveillement, où la liturgie pouvait de nouveau être portée par les sonorités majestueuses de l’instrument ressuscité. (voir les images de cette journée).

 

Inauguration officielle après restauration - mai 2015

 

Les 30 et 31 mai 2015 eut lieu l’inauguration officielle, avec les organistes Henri-Franck BEAUPERIN, titulaire de l’orgue de la cathédrale d’Angers et directeur artistique de l’Académie Régionale d’Improvisation à l’Orgue des Pays de la Loire, Frédéric DESENCLOS, titulaire de celui de la chapelle du château de Versailles, et Jean-Paul LEROY, trompettiste soliste internationnal. 

Le livret de l’inauguration de l’orgue, ci-dessous, vous donne de nombreux renseignements complémentaires sur ces merveilleux instruments inséparables du culte divin, ainsi que sur les facteurs d’orgues qui les entretiennent et leur redonnent vie.

X